Sommaire

Planter des plantes aquatiques

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

La plantation des végétaux aquatiques s'effectue en période végétative, soit de mai à octobre. On choisit les plantes en fonction de leur volume, de leur floraison et de leur profondeur de plantation. Face à la variété des plantes, il est bon de se fixer des objectifs afin de se limiter à quelques plantes et ne pas combler toute la surface du miroir.

Lire l'article Ooreka

Voici comment planter des plantes aquatiques.

1. Choisissez vos plantes aquatiques

Les plantes oxygénantes

Avant d’implanter les plantes ornementales, introduisez des plantes oxygénantes. Elles conservent une eau claire où les poissons se sentent bien et se reproduisent. Il s’agit de plantes submergées qui concurrencent directement les algues. Leur volume doit occuper 1/5 de celui du bassin, ce qui représente environ 4 à 8 plantes pour un volume de 20 m³.

  • Les plus communes sont les Myriophyllum verticillatum et aquaticum qui forment des touffes plumeuses affleurant en surface l’été. Elles ont aussi une fonction épuratrice et créent des frayères pour les poissons. Elles sont vendues sous forme de boutures que l’on plante dans un panier sous au moins 30 cm d’eau. Rabattez les tiges fréquemment pour ne pas être envahi.
  • L’élodée crispée (Elodea crispa), moins envahissante que sa cousine du Canada, se multiplie rapidement à partir d’un fragment. Elle racine dans une hauteur d’eau comprise entre 0,30 et 1,50 m. Elle sert également de nourriture aux poissons.
  • Vous pouvez choisir d'autres plantes oxygénantes : Ceratophyllum, Crassula, Hippuris, Stratiotes aloides, Callitriche, etc.

Vous attendrez 15 jours avant d’installer les plantes ornementales.

Les plantes ornementales

La surface et la profondeur du bassin conditionnent le volume de plantes possible. Un excès de végétaux occulte la lumière et ne permet pas aux feuilles immergées d’effectuer la photosynthèse. La couverture de l’eau de surface par des plantes flottantes ou à feuillage flottant ne doit pas excéder 30 % de la surface, a fortiori si vous introduisez des poissons.

Lire l'article Ooreka

Il est important de respecter une certaine profondeur de plantation selon les plantes, même si des variations du niveau de l’eau peuvent intervenir.

  • Les plantes de marécage (Iris laevigata, Caltha palustris, Zantedeschia aethiopica…) acceptent une immersion entre 0 et -10 cm. Leur collet peut rester immergé en permanence, contrairement aux plantes de berge.
  • Les plantes d’eau franche ont un enracinement qui se situe entre -10 et au-delà de -150 cm d’eau. Certaines flottent littéralement à la surface de l’eau comme la jacinthe d’eau (Eichhornia crassipes) ou l’Hydrocharis morsus-ranae et se meuvent au gré du courant. Les autres s’enracinent en profondeur et produisent un feuillage et une floraison en surface, parfois flottant comme chez les nénuphars ou l’Aponogeton. La profondeur de plantation d’un nénuphar varie fortement en fonction de la variété, entre -30 cm et -150 cm.

Une fois ces quelques règles respectées, fiez-vous aux principes d’aménagement d’un jardin terrestre pour choisir vos plantes. Jouez sur les ports, les formes des feuillages, les couleurs, les périodes de floraison afin d’offrir un spectacle de tous les moments.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

2. Plantez les plantes aquatiques de faible profondeur directement en terre

Les végétaux aquatiques de faible profondeur (0 et - 30 cm) peuvent se planter directement dans des poches de terre aménagées sur les bords du bassin. La plantation directe dans le sol est assez délicate si le bassin est profond, c'est pourquoi cette plantation se pratique plutôt chez les végétaux de faible profondeur : Acorus calamus ‘Variegatus’, Alisma plantago-aquatica, Butomus, Calla palustris, Caltha, Crassula recurva, Cyperus, Equisetum, Iris pseudacorus, Juncus, Lythrum, Mentha aquatica, Myriophyllum aquaticum, Pontederia cordata, Sagittaria, Typha latifolia… On peut également profiter d’une vidange du bassin pour la réaliser ou chausser les cuissardes.

Pour réaliser des plantations en pleine terre :

  • Intercalez un feutre épais entre la bâche et la terre (franche ou de jardin) afin de ne pas risquer de percer le liner avec de petits cailloux lorsque vous marchez dans l’eau.
  • Étalez ensuite une couche de 20-30 cm de terre ou de vase dans laquelle vous plantez les mottes des plantes.
  • Recouvrez la surface avec une couche de 2-3 cm de pierre de lave ou de gravier pour maintenir la terre dans des endroits bien précis et ne pas troubler l’eau (sur le pourtour du bassin généralement).

3. Plantez les plantes aquatiques profondes dans des paniers ajourés

Les espèces de zones assez profondes et profondes (au delà de -30 cm) se plantent généralement dans des paniers afin de pouvoir facilement les retirer de l’eau, les diviser mais aussi les contenir dans leur développement.

On utilise des paniers en plastique ou des sacs en fibre de coco que l'on pose sur la bâche. Il est aussi plus facile dans ce cas d'adapter la profondeur de plantation en posant le panier sur des briques ou des pots renversés.

  • Prévoyez un panier par espèce car les végétaux peuvent avoir des vitesses de croissance différentes et la plus vigoureuse risque d’étouffer l’autre.
  • Choisissez des paniers assez grands pour ne pas avoir à diviser la touffe tous les ans : de 5 à 7 litres pour les nénuphars et lotus, 10 à 20 litres pour le Pontederia (35 cm de côté) et le Thalia (45 cm de côté).
  • Remplissez le panier de terreau aquatique (qui ne trouble pas l’eau) ou d'argile et insérez la motte de la plante sans enterrer le collet, comme si vous faisiez une plantation en milieu aérien.
  • Recouvrez la surface de 2-3 cm de pierre de lave.
  • Plongez ensuite le panier dans une bassine afin d’éliminer les particules puis placez-le dans le bassin.
  • Pour éviter que le vent ne renverse les plantes à grande croissance, n’oubliez pas de caler et de lester les paniers avec des galets lors de leur mise en place.

4. Installez des plantes flottantes

Rien de plus facile à installer que les plantes flottantes, puisqu'il suffit de les déposer à la surface de l'eau dans une partie ensoleillée du bassin. Ces plantes flottantes se développent généralement aux endroits où l’eau est peu profonde (25-30 cm) ou bien dans un bac. Gourmandes en nitrates, elles sont intéressantes dans un lagunage destiné à purifier l’eau.

  • Vous pouvez contenir la plante dans une zone en attachant la touffe avec un fil de Nylon à une pierre posée au fond du bassin.
  • Maintenez les plantes gélives (jacinthe d'eau et laitue d'eau) dans un bac rempli de 10 cm de terre complété d’eau et dans une pièce éclairée où règne une température supérieure à 15 °C.
  • Les plantes indigènes comme la lentille d’eau (Lemna) et la châtaigne d’eau (Trapa natans) traversent l’hiver sans encombres. Attention aux fruits de cette dernière, capables de percer la bâche si vous marchez dessus.

Matériel nécessaire pour planter des plantes aquatiques

Imprimer
Bassine

Bassine

1 €

Feutre géotextile

Feutre géotextile

Environ 20 € / 25 m

Fil de nylon

Fil de nylon

Environ 2 €

Gravier

Gravier

À partir de 4 € le sac de 25 kg

Jardinière

Jardinière

À partir de 5 €

Panier ajouré

Panier ajouré

7 € environ

Ces pros peuvent vous aider